AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

98 membres! Merci à tous! Un sondage a lieu pour le prochain topic commun, rendez-vous par ici: sondage.
Une recherche de staff est active. Rendez-vous ici pour de plus amples informations.

Partagez | 
 

 his foot was light, and his eyes were wild.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Damon Hyams



Messages : 6
Avatar, © : .
Pseudo : oaristys.

Feuille de personnage
City: Fairview
Contact List:

MessageSujet: his foot was light, and his eyes were wild.   Jeu 31 Aoû - 17:19


[damon hyams]
you ride til there ain't no place to hide,
it's sad cause the bad guys always die.
nom, prénoms ▪️ hyams, damon, surnommé hyams ou dam pour les plus intimes. âge/date de naissance ▪️ trente-deux ans, né un treize janvier dans une grande ville bien lointaine. lieu d'origine/nationalité ▪️ il est américain et a débarqué pour un poste de flic depuis atlantic city, dans le new jersey. il a de la famille en australie, mais ne s'est jamais renseigné sur de potentielles origines. origine divers ▪️ aucune autre origine notable. langues parlées ▪️ anglais, avec un sacré accent qui ne trompe personne. métier/études ▪️ très tôt, il a arrêté les études - sa vie, son quotidien et ses connaissances n'incitaient pas à briller en société, et il a choisi une voie plus sombre. il a suivi les chemins de traverses jusqu'à perdre un être cher ; de quoi calmer sa joie pour de bon. après quelques années passées en tant qu'éducateur dans un collectif à destination de la jeunesse perdue, il est entré dans la police avec le diplôme nécessaire. souhaitant quitter sa ville d'origine, lui rappelant trop de souvenirs difficiles (et de mauvaises connaissances), il a demandé une mutation à fairview. revenus financier ▪️ fairview est prête à payer cher pour préserver son calme, sa tranquillité et, surtout, pour ne pas réveiller sa paranoïa néo-bourgeoise. par conséquent, damon gagne bien sa vie, sans être un magnat pour autant. lieu de résidence ▪️ il loue une maison avec jardin sur la neuvième avenue, et passe parfois du temps dans l'appartement que sa fiancée possède dans sa ville d'origine, mount pleasant. orientation sexuelle ▪️ il est hétérosexuel, ce sont les caractères, les corps féminins qui l'attirent et le font rêver. pour autant, il n'a rien contre l'homosexualité, chacun fait bien ce qui lui plait avec qui lui plait. statut civil officiel ▪️ il est fiancé, une décision qu'il a prise plus par devoir d'engagement envers sa copine (qui n'attendait que ça depuis des années) que par réelle volition. il a beau être un représentant de la loi, celles du mariages ne l'enchantent pas vraiment. il craint l'enfermement et la routine, les obligations qui deviennent un fardeau, et il aurait aimé rester un couple libre. ce n'est pas l'avis de sa fiancée, et il fallait bien, à un moment donné, lui donner cette preuve d'amour. quand il a rencontré cece, il a su qu'il aurait du écouter son instinct au sujet de ces fiançailles. nb d'enfants ▪️ aucun, et c'est actuellement le cadet de ses soucis. statut familial ▪️ ça fait longtemps qu'il ne voit plus sa famille. il a un petit frère, que ses parents ont sauvagement préservé de son influence néfaste de l'époque. groupe ▪️ lies i'll concealed. traits de caractères ▪️ il a énormément changé avec le temps, les expériences. plus jeune et jusqu'à ses dix-neuf ans, il était fier, orgueilleux, brisé, dévasté, colérique et agressif, casse-cou pour ne pas dire suicidaire, sans respect, solidaire avec ses amis (à la vie à la mort). à présent qu'il est plus âgé, le voilà devenu plus mature et posé, plus adulte, moins solidaire mais loyal, capable de s'engager, respectueux. il garde des réflexes agressifs, notamment quand on lui manque de respect. il est et sera toujours fier. pourchassé par les démons de son passé, il tente de se racheter (sans doute plus auprès de lui-même que de la société), mais il a du mal à faire la paix avec son histoire.

you haven't made it until you make it in fairview

(1) sa famille était pauvre, parmi les blancs des banlieues américaines quasi abandonnées à la morosité. lorsque son père a perdu son travail et a été au chômage, il en a fait une dépression, qui s'est accompagnée d'une addiction à la boisson. dans ses cauchemars, damon le revoit dans la salle de bain, ignorant le regard de son fils posé sur lui, en train de boire à la bouteille de l'alcool à désinfecter. en désir absolu de fuir cette vie familiale, damon est sorti de la maison pour errer dans les rues, pas forcément les siennes mais les plus amusantes du new jersey, et les plus mal fréquentées. sa mère ne lui pardonnera jamais cette vie dans la rue. les fréquentations et le désintérêt pour les règles et l'école ayant entraîné leur homme, damon a mal tourné. c'étaient les plus belles années de sa vie : la liberté, l'insouciance, évacuer sa tristesse (mais aussi une peur féroce d'enfant, celle de n'être pas soutenu, pas aimé et abandonné par des parents qui ne tenaient plus rien, pas même leur propre existence) et sa colère dans toutes sortes d'abus : provocations, casses, courses-poursuites avec la police et certains vendeurs, vols, bagarres, ... la liste de ses méfaits d'enfant est longue. mais on ne reste pas longtemps un enfant dans la rue. très vite, il faut choisir une activité, un clan, ou rentrer chez ses parents. (2) il a appris auprès des meilleurs, on peut le dire. spécialiste des casses professionnels, il a commencé en bas du bas de la chaine, à faire le guet comme un con et à toucher trois pour cent du recel, puis a monté lentement mais sûrement jusqu'à apprendre les rudiments du casse : repérage, croquis et plans, etc. il a écumé la ville, puis a voyagé dans le new jersey avec des compagnons différents. beaucoup de vols, beaucoup de bijoux à revendre au marché noir, beaucoup d'argent liquide à dépenser, et la rencontre d'un frère de coeur. jusqu'à ce que ce frère se fasse tirer dessus pendant un cambriolage, et meure sur le coup. légitime défense, port d'arme autorisé. c'était la fin de sa carrière. (3) il a beau ne pas posséder de casier judiciaire (un miracle, un coup de pouce divin), entrer dans la police ne s'est pas fait comme ça. il a fallu énormément de temps et de maturité, la police et la loi en général n'ayant jamais été l'amie de damon. il a d'abord réalisé son penchant fatal pour les lieux sombres, les bouges, les âmes brisées, et surtout, les enfants perdus. il s'est rapproché d'une association, dans une ville qui l'accueillait à ce moment-là de sa vie, et a proposé son aide. avec le temps, il est devenu sans diplôme une sorte d'éducateur. les enfants sauvages se laissent apprivoiser par lui, reconnaissant peut-être un vieux loup qui aurait traversé les mêmes chemins qu'eux. le respect joue également quand certains mômes apprennent par hasard (ou bruits de couloirs) son passé sulfureux. (4) il n'est pas dans la police depuis longtemps, et on peut dire qu'il est un flic atypique. rares sont les flics avec des tatouages plein les bras, une barbe de trois jours et secrètement amateurs de joints. cependant, il est très sportif, amateur de foot et belles bagnoles, loyal et dégourdi : ça l'a aidé à se faire accepter d'un milieu classique et assez méfiant. embrasser cette carrière a été difficile pour damon. de nombreux flics ont été ignobles à son encontre, même quand il n'était qu'un gosse. des ripoux, il en a vu défiler. des hommes sur lesquels la loi fermait indécemment les yeux. mais il a aussi vu l'inverse, des mecs bien, qui essayaient de rendre le monde un peu plus sûr, avec de faibles armes par rapport à la tâche à laquelle ils se mesuraient. l'idée de base, c'était de combattre l'injustice de certaines lois et de certains flics pourris en se mettant du côté de l'ennemi. en tant que flic, peut-être pourrait-il protéger certains mômes des flics eux-mêmes. c'est toujours comme ça quand on n'y connait rien, on croit mieux savoir que les autres, on imagine qu'on va arriver et qu'on va tout changer. c'est jamais le cas. (5) ses collègues s'amusent de ses petits pétages de plomb : hyams commence à être connu pour ça, parmi ses collègues. quand il est en manches longues, on ignore tout de ses tatouages et il peut avoir l'air d'un flic banal, d'autant qu'il n'est pas bodybuildé et donc pas effrayant. certains hommes lui parlent comme à un chien, surtout les mecs bourrés que, la nuit, la police vient calmer quand ils commencent à semer le trouble dans les rues, les bars. hyams est pote avec la plupart des videurs, qui lui envoient des sms quand ils repèrent des personnes louches (des hommes qui tournent autour d'une femme trop ivre pour se défendre, une bande sur le parking d'une boite de nuit qui cherche une proie facile, etc.), parce qu'ils ont plus confiance en hyams qu'en la plupart de ses collègues (il faut rester discret à ce sujet, car ça pourrait envenimer les relations de travail de damon en créant jalousies et rivalités). mais les hommes ivres, les délinquants, sont intenables. hyams a encore du mal à garder son calme quand on le provoque ou lui parle de travers, aussi il n'est pas rare de le voir empoigner un homme par le col, le t-shirt, la nuque, le cou, s'avancer d'un coup et plaquer son front contre le sien : des réflexes de mec de la rue qui ne veulent pas le quitter et qui plaisent aux autres flics. ce n'est clairement pas sherlock holmes le roi de l'enquête, mais il a le don de savoir calmer les types craignos. certains passent du mépris au choc et lui demandent "mais t'es vraiment flic toi ?". (6) il adore le foot, suit et supporte des clubs anglais parce que c'est là-bas que, pour lui, se joue le meilleur football. il suit le mercato avec attention dans les journaux et sur son téléphone. autre péché de luxure, il adore tout ce qui roule et qui va vite : voitures, motos. il n'a pas les moyens de s'en acheter de belles ou d'entamer une collection, mais il les regarde dès qu'il en croise. une fois, il a arrêté le conducteur d'une bentley alors qu'il n'est pas affecté à la circulation (plutôt à la gestion de l'ordre urbain), sortant sa carte de flic et lui faisant croire à un contrôle de documents uniquement pour se rapprocher de la voiture, s'appuyer dessus, et finalement, le conducteur ayant deviné son jeu, la conduisant pendant quinze minutes, heureux comme un gamin de douze ans. (7) chez lui, on trouve un très gros chien qui fait flipper tout le monde (les gens ignorent que l'animal est un ours en peluche), entre l'intérieur de la maison et le jardin. c'est un ami, un compagnon, qu'il embarque souvent avec lui dès qu'il a le temps d'aller courir, et avec lequel il joue beaucoup. ça vaut tous les gamins du monde, cet animal, et c'est sa seule réponse lorsque sa fiancée aborde le sujet de la famille : il désigne le chien et lui dit qu'il est là, le gros bébé. (8.) mia, c'est le prénom de sa nana. il n'aurait jamais pu tomber amoureux d'une bourgeoise aux idéaux dix-neuviémistes, mais on s'attendait à ce qu'il soit fiancé à quelqu'un de plus rebelle, sans doute. mia correspond merveilleusement à sa nouvelle vie, celle qui tente de tourner le dos au passé. mia est directrice de sa propre start-up, fondée avec une amie de l'école de commerce, promouvant le rôle des femmes dans l'économie, l'industrie et les hauts postes (direction, direction générale, ceo). mia se dit féministe, a la langue bien pendue, autant que son caractère est trempé. elle ne laisse personne lui dire ce qu'elle doit faire ni comment elle doit penser. elle a beau prôner l'égalité des sexes, elle ne peut se défaire de son petit côté dominateur qui, malgré elle, la fait souvent s'emparer des rennes de son couple et prendre les décisions qu'elle croit les meilleures. l'idée d'un engagement concret (via les fiançailles, le mariage ou encore un bébé) vient d'elle, bien sûr, et elle a su mettre assez de pression à damon pour qu'il finisse par lui passer cette bague au doigt et la demander en fiançailles (il s'est rarement senti aussi con de sa vie). il n'arrive pas à comprendre cette idée fixe qu'elle a autour de ça : serait-elle beaucoup plus conformiste qu'elle ne l'affirme, et qu'il l'imagine ? jamais il n'aurait pensé qu'elle accorderait autant d'importance à une manifestation si traditionnelle, si codifiée. intérieurement, il espère que sa satisfaction durera un moment, parce qu'il ne ressent ni le besoin, ni l'envie de se marier. (9) cece, du moins, cece dans sa vie, est sans doute une énorme connerie. lui-même est incapable de capter ce qui lui prend avec cette gamine. à chaque fois qu'il réalise l'âge qu'elle a, il en a du plomb dans le bide. ça le rend agressif, ça l'énerve. il voudrait se concentrer sur sa vie, sur mia, mia et lui, et que cece se barre de son esprit. il ne faisait que passer, au commissariat de fairview, les manches relevées, un stylo calé sur le dessus de l'oreille façon bien, bien ringard, quand les rires des flics ont attirés son attention. il y avait une bande, de loin, de très jeunes, qui venait de se faire embarquer d'une manifestation pour avoir gueulé trop fort et troublé l'ordre public. au milieu, une nana parlait plus fort et mieux que les autres, dotée d'une beauté arrogante mélangeant élégance et barbarie. curieux, il s'est rapproché. elle avait l'air possédée, un air qu'il connait bien : celui des gens entiers, qui croient profondément en ce qu'ils disent, ceux dont les phrases sortent tout droit de leurs pensées sans avoir été préalablement distillées. elle plaisait aux flics, même s'ils n'avaient aucune intention de les laisser s'en sortir comme ça, tous. les mecs de la bande avaient été insolents. elle, on lui pardonnait ses manières parce qu'elle parlait avec emphase. un autre monde, à la victor hugo en pleine conférence du second empire... il s'est joint au groupe pour les écouter (en vérité, l'écouter elle), et a engagé la discussion, tournant très vite au débat. le regard brillant, il se nourrissait de sa colère, de sa fougue, ce vivant qui brûlait en elle et plus en lui. plus comme avant. elle lui rappelait les meilleures années de sa vie. celles où on a un vrai but dans la vie, si vrai qu'on ne pense même pas qu'on a un but. ça va de soi. et ça allait aussi de soi qu'elle lui plaisait à fond. (10) personne, je dis bien personne, ne doit connaitre sa vie d'avant. personne ne doit savoir ce qu'il a fait, comment il a vécu. toutes les lois qu'il a bafouées, les gens qu'il a dépouillés. personne ne doit connaitre la profondeur et la douleur de ses cicatrices, ses peurs d'enfant enfouies sous un voile de sécurité apparente. mia ne s'en remettrait sans doute pas, et il perdrait son travail si on savait que la moitié des flics du new jersey l'ont coursé sans jamais l'atteindre. certains sont même morts, pas à cause de lui, mais shootés par des hommes avec lesquels il était, et avec lesquels il pactisait de bonne volonté. pourtant, cece réveille ses instincts primaires, ceux de l'origine, et peut-être, ses caractéristiques les plus vraies. sans doute le sent-elle, d'ailleurs, et c'est ce qui lui plait chez elle. mais il ne confirme jamais les impressions de cesse à son sujet, ne se livre pas sur son passé. il tente de se rapprocher de mia après ces fiançailles qui l'ont passablement refroidi, et de maintenir cece et sa sauvagerie à l'écart, quand bien même c'est incroyablement tentant. il fait croire à cece qu'il n'a aucune envie d'être vu avec elle, de façon intime, dans fairview, parce que cette ville est un nid à commères et rumeurs. la vraie raison (parce que damon se fout entièrement des rumeurs), c'est qu'il a peur. aucune envie de se risquer à passer plus de temps avec cece, et de réaliser avec effroi qu'il est infiniment bien avec elle, voire qu'il l'aime. hors de question de retourner en arrière. il en a trop chié pour en arriver là.

La politique de mount pleasant est la plus agréable, et il aurait tendance à suivre le vote de mia en faveur de mona cooke, mais c'est fairview qui paie le mieux concernant sa sécurité, aussi c'est là que dam est fllic, et pas de l'autre côté. le moindre petit débordement crée un ouragan dans cette ville aseptisée ; être dans la police y est fort en reconnaissance et on ne s'ennuie jamais. vous savez comment fonctionne l'illégalité : elle nait de l'interdiction. dans une ville où vous ne trouvez pas un joint en vente libre à chaque coin de rue, le joint se vend dans l'infraction dans des zones secrètes, devenant alors un objet subversif et plus convoité que lorsqu'il est légalisé. fairview est donc un lieu privilégié du marché noir (puisque mount pleasant est plus tolérant, les prix baissent et sont régulés, tandis que dans une ville où tout est interdit, on peut faire monter les prix puisqu'on est souvent le seul vendeur). il a une petite préférence pour le jeune quentin lloyd, moins bcbg et moins coincé que kinney. sa vision est peut-être tout aussi conformiste, mais il semble à damon qu'il pourrait amorcer des changements plus importants que kinney pour rentre fairview moins old school, moins étriquée.

catfights, strategies and loosers:
 


Dernière édition par Damon Hyams le Lun 4 Sep - 11:04, édité 11 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cece Caulfield

avatar

Messages : 62
Avatar, © : dua lipa (mourning dove)
Pseudo : théa.
Job : milite pour plein de causes avec sa bande de rebelles, aide les plus démunis et va accessoirement à la fac.

Feuille de personnage
City: Fairview
Contact List:

MessageSujet: Re: his foot was light, and his eyes were wild.   Jeu 31 Aoû - 17:26

Il va faire trembler ma Cece bon sang, David est parfait
J'ai hâte de lire tout ça I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabbie Smart

avatar

Messages : 229
Avatar, © : lily james, myself.
Pseudo : witchling, clau.
Job : barmaid.

Feuille de personnage
City: Mount Pleasant
Contact List:

MessageSujet: Re: his foot was light, and his eyes were wild.   Jeu 31 Aoû - 17:45

Bienvenue parmi nous.

_________________
□ living beyond your years acting out all their fears you feel it in your chest.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://twotruths.forum-canada.com
Levi Ashcroft

avatar

Messages : 202
Avatar, © : mdaddario (@nightblood)
Pseudo : river.
Job : writer, talk show host.

Feuille de personnage
City: Fairview
Contact List:

MessageSujet: Re: his foot was light, and his eyes were wild.   Jeu 31 Aoû - 18:00

excellent choix de lien.
bienvenue & bon courage pour ta fiche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Damon Hyams



Messages : 6
Avatar, © : .
Pseudo : oaristys.

Feuille de personnage
City: Fairview
Contact List:

MessageSujet: Re: his foot was light, and his eyes were wild.   Jeu 31 Aoû - 18:22

@Cece Caulfield a écrit:
Il va faire trembler ma Cece bon sang, David est parfait
J'ai hâte de lire tout ça I love you

tu crois quoi, je compte bien essayer de faire honneur à ton pré-lien
j'espère qu'il va te plaire, sinon, tu sais que ma boite à mp est grande ouverte I love you

merci beaucoup à vous deux
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roni Ward

avatar

Messages : 97
Avatar, © : o'connell, morrigan
Pseudo : spf
Job : bastard, ink master

MessageSujet: Re: his foot was light, and his eyes were wild.   Jeu 31 Aoû - 18:23

je crois reconnaître cette superbe plume
excellent choix de pré-lien et bienvenue par ici

_________________
but we're just beautiful people with beautiful problems. yeah, beautiful problems. god knows we've got them
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Damon Hyams



Messages : 6
Avatar, © : .
Pseudo : oaristys.

Feuille de personnage
City: Fairview
Contact List:

MessageSujet: Re: his foot was light, and his eyes were wild.   Jeu 31 Aoû - 18:36

il me semble que ce profil ne peut appartenir qu'à une personne, mais j'ai peur de me tromper
merci beaucoup beaucoup
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roni Ward

avatar

Messages : 97
Avatar, © : o'connell, morrigan
Pseudo : spf
Job : bastard, ink master

MessageSujet: Re: his foot was light, and his eyes were wild.   Jeu 31 Aoû - 19:22

dis toujours

_________________
but we're just beautiful people with beautiful problems. yeah, beautiful problems. god knows we've got them
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Damon Hyams



Messages : 6
Avatar, © : .
Pseudo : oaristys.

Feuille de personnage
City: Fairview
Contact List:

MessageSujet: Re: his foot was light, and his eyes were wild.   Jeu 31 Aoû - 19:40

ça commence par un -f et ça termine par un -e, et la seule chose qui me fait hésiter, c'est que je pensais le combo vacances/tr trop intense pour un autre rpg. mais je crois que c'est une mauvaise raison d'hésiter
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiya Ashcroft

avatar

Messages : 183
Avatar, © : Teresa Seco, (c) cosmic light
Pseudo : Mzelletracy
Job : employée dans une station service

Feuille de personnage
City: Fairview
Contact List:

MessageSujet: Re: his foot was light, and his eyes were wild.   Jeu 31 Aoû - 20:08

bienvenue sur le forum et bon courage pour ta fiche
très bon choix d'avatar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roni Ward

avatar

Messages : 97
Avatar, © : o'connell, morrigan
Pseudo : spf
Job : bastard, ink master

MessageSujet: Re: his foot was light, and his eyes were wild.   Ven 1 Sep - 5:07

@Damon Hyams a écrit:
ça commence par un -f et ça termine par un -e, et la seule chose qui me fait hésiter, c'est que je pensais le combo vacances/tr trop intense pour un autre rpg. mais je crois que c'est une mauvaise raison d'hésiter

naaan, c'est pas moi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cece Caulfield

avatar

Messages : 62
Avatar, © : dua lipa (mourning dove)
Pseudo : théa.
Job : milite pour plein de causes avec sa bande de rebelles, aide les plus démunis et va accessoirement à la fac.

Feuille de personnage
City: Fairview
Contact List:

MessageSujet: Re: his foot was light, and his eyes were wild.   Ven 1 Sep - 6:41

La beauté de ta plume m'a conquise.
Toi et ton personnage, je vous aime déjà
C'est trop pour mon petit cœur tout mou
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Levi Ashcroft

avatar

Messages : 202
Avatar, © : mdaddario (@nightblood)
Pseudo : river.
Job : writer, talk show host.

Feuille de personnage
City: Fairview
Contact List:

MessageSujet: Re: his foot was light, and his eyes were wild.   Lun 4 Sep - 11:47

C'est parfait, je valide.  
Tu as été ajouté au calendrier et au répertoire de métier. Un petit tour du côté de la demande de logement et tu pourras commencer à rp. Bon jeu parmi nous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: his foot was light, and his eyes were wild.   

Revenir en haut Aller en bas
 

his foot was light, and his eyes were wild.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Recherche buggy big foot light ou full
» roue big foot
» nouveau big foot
» Bigfoot light ou full
» recherche big foot d occaze

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Two Truths And A Lie :: OUT OF THE FRYING PAN :: Lies I'll Concealed :: Concealed Secrets-