AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

98 membres! Merci à tous! Un sondage a lieu pour le prochain topic commun, rendez-vous par ici: sondage.
Une recherche de staff est active. Rendez-vous ici pour de plus amples informations.

Partagez | 
 

 ― répertoire de roni ward.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Roni Ward

avatar

Messages : 97
Avatar, © : o'connell, morrigan
Pseudo : spf
Job : bastard, ink master

MessageSujet: ― répertoire de roni ward.    Ven 1 Sep - 5:11


[roni ward]
ice and fire.
nom, prénoms ▪ ward. le nom de sa mère puisqu'il ne connaît pas son géniteur. et c'est tant mieux. roni, c’est son blaze et il le revendique fièrement. le môme aspire à ce que ces deux syllabes restent gravées au fer rouge ... dans la trachée, sur les lèvres de quiconque daigne les prononcer. il veut qu’on se souvienne de lui - de son background tordu, de son attrait pour la violence, de sa rage de vaincre, de cette haine qui lui déchiquette le myocarde. roni, c’est un lion … un putain de prédateur même si en réalité (et pour la farce), sa mère l’a nommé ocean. parce qu’elle voulait qu’il se casse de cette misère … qu’il prenne le large et le goût des voyages. âge/date de naissance ▪ natif du vingt-cinq octobre, l’astrologie a fait de lui un scorpion. et dieu que ça lui sied bien … piquant,  venimeux, roni se targue d’être un prédateur. il sait taper où ça fait mal. majeur et vacciné, le texan court sur ses vingt-sept ans. un empilement incohérent d'années de galère, de déboires et d'emmerdes. lieu d'origine/nationalité ▪ san antonio, texas. patrie de la country et des bouseux. du rodéo et des bourrins. du port d'armes autorisé et de la nasa. ils ont le sang chaud les texans … à l’image du soleil qui cogne sévère sur la tornado alley. origines diverses ▪ don't mess with texas babe langues parlées ▪ english, dear. avec un accent texan à couper au couteau. ça lui donne un genre. ça fait craquer les filles, il paraît. métier/études ▪ roni, il est loin d’être con, seulement … les études, c’est clairement pas son truc. il a suivi le troupeau, il a séché les cours, joué aux connards, préférant une vie de voyou alors qu’on lui proposait une porte de sortie. rien de bien original pour un gamin des rues … membre d’un gang, il se remplit les poches avec de l’argent dégueulasse. c’est de cette triste façon que le gamin a choisi de survivre. en distribuant des coups. en se faisant craindre et respecter. en guise de couverture il tatoue dans un salon pas trop merdique. roni pique, dessine. il marque les épidermes, colore au gré de ses envies. il laisse une trace indélébile sur des fresques humaines. ça le transcende, ça l'électrise. et parce que pour le dessin, l'insolent est sacrément doué. revenus financiers ▪ l’enfant terrible rêve d'onéreuses voitures, de voyages à n'en plus finir, de montres hors de prix. un luxe qu'il effleure seulement du bout de ses doigts. assez pour le frustrer d’ailleurs. mais roni, il n’entre pas dans les cases et ce qu’il ne peut avoir, il finit par se l’approprier d’une manière ou d’une autre. pour se faire, le môme s’est réfugié dans la grosse délinquance - contrebande et délits en tous genres, c'est son quotidien maintenant … une douce revanche sur tous ces enculés de bourgeois. lieu de résidence ▪ romi crèche dans un deux-pièces en plein cœur de mount pleasant. la city, ça correspond parfaitement à ce rat des villes. orientation sexuelle ▪ vaginale. il a tout essayé roni ... par curiosité de l'enveloppe humaine, sans doute. ce qui lui remue les entrailles, c'est la lingerie fine - corset, porte-jarretelles, dentelle et cuir ... faut que ça relève du fantasme pour l'intéresser un tant soit peu. le sexe sous toutes ses formes, c'est bon pour la catharsis. statut civil officiel ▪ maqué … comme s’il avait la gueule de l’emploi … on n’enchaîne pas les fauves, même avec un joli petit cul bombé. l’amour, ça l’intéresse pas … plus. il en a rien à foutre des meufs qui lui courent après. parce que ouais, il laisse personne indifférent, roni. et en véritable petit con, il en abuse. il enchaîne les filles en osant les corrompre chaque fois davantage. une fois son coup tiré, elles repartent … les larmes aux yeux, les cuisses endolories et le cœur défoncé. nb d'enfants ▪ for God's sake NO ! statut familial ▪ on n'choisit pas sa famille n'est-ce pas ? y'a pas plus à dire. groupe ▪ don't walk on the grass. traits de caractère ▪ roni, c'est un cas unique. il est extrême en tout, tout le temps. d'une nature secrète et réservée, il ne se livre jamais du premier coup. c’est un ours mal léché, un loup solitaire. le jeune homme n'accorde pas facilement sa confiance, se méfiant de chaque être qui croise son chemin. peu spontané, ward garde toujours une certaine distance mais lorsque la glace est rompue, il sait se montrer séduisant - sous sa froideur apparente brûle une flamme dévorante. en revanche, en cas de brouille roni se montrera implacable, dangereux et même s'il a tort, il ne reviendra jamais sur une décision prise. ses pulsions négatives prédominent et il devra se confronter à un caractère plus impétueux que le sien pour refouler et étouffer ses plus bas instincts. d'une nature indépendante, même si sa loyauté pour son gang est passionnelle, roni se fiche de ce que l’on peut penser de lui. toutefois, s’il s’éprend d’une fille, cette relation sera dominée par une énorme sensualité qu'il aura de la peine à canaliser ; le sexe sous toutes ses formes gouvernera celle-ci. roni, il aime le danger, le scandale, les difficultés, le chaos. sa vie est un perpétuel combat et il s'y complaît. ce môme est toujours en guerre, en plein drame, passionné ... en toutes choses, l'enfant terrible des quartiers est capable du meilleur comme du pire. c’est un être de paradoxe, la rencontre du feu et de la glace.


you haven't made it until you make it in fairview
flesh & blood. la famille … un sujet bien délicat pour l’enfant terrible qui s’oblige à ne garder aucun souvenir de ses parents biologiques. un père inconnu, une mère prostituée … minna … toute la banlieue lui est passée dessus. Si c’est pas tout le texas … alors, c’est dur de se faire une place. de se faire respecter lorsque l’on est le gamin d’une vulgaire catin. premiers maux, premières défonces, premiers excès de violence. bang, he shot me down. ocean n’a rien vu venir. pourtant, les sourires benêts, les fleurs déposées sur le palier, les sorties à répétition auraient dû lui mettre la puce à l’oreille. après avoir consacré ses dix dernières années à élever son fils tout en écartant les cuisses, minna ne s’imaginait pas finir sa vie seule. elle rêvait de mariage, d’évasion … alors, elle a choisi le premier con qui s’est présenté sur son perron. un gars aux mœurs tordues attiré par sa beauté certaine, son tour de poitrine et par ses yeux rieurs. il l’a embobiné, il a joué la carte de la séduction, du gentleman à deux balles qui se ramène, les bras chargés de présents et de promesses. et minna, elle est tombée dans le panneau. parce qu’elle est faible, parce qu’elle avait soif d'amour. une soif que son fils ne pouvait délibérément pas étancher. petit à petit, paco se fait une place dans le foyer. il colonise sa proie jusqu’à lui faire subir un vrai lavage de cerveau. ocean est un délinquant, un obstacle … à leur bonheur, à leurs projets. minna abdique, elle a fait son choix. son ange blond est assez grand pour se démerder seul. après tout, il a la vie devant lui. sa décision est sans appel, elle le fout à la porte. children of the revolution. le gamin crèche chez ses potes, avant d’être dégagé par leurs parents qui se refusent de nourrir une bouche supplémentaire. la misère est partout, surtout dans les tours HLM. c’est la douche froide pour ocean, qui décide de changer de blaze. ce sera roni. il a vu ça dans un film. un nanar débile, dont l’anti-héros transpirait la fougue et la badasserie. il veut être craint lui aussi. il veut se venger de son connard de beau-père, de sa pute de mère. il veut le beurre, l’argent du beurre et le cul de la crémière. contraint de vivre dans un squat, il encaisse les nuits chaudes, entouré de camés, non sans difficultés. roni tourne mal. il abandonne ses études, plonge dans la drogue, consomme, deale.  l’argent, la bouffe, les fringues … ça se gagne, certes … mais ça se vole aussi. alors, il se la joue à la Arsène Lupin, en plus trash bien sûr. le môme cumule les gardes à vue, les nuits au poste, mais rien n’y fait. il lâche rien. son silence est d’or et celui-ci se retrouve bien vite récompensé. un certain roberto lui propose de faire partie d’un gang. de passer au niveau supérieur. de laisser tomber les chapardages pour kiffer avec de l’artillerie lourde ; des armes. lust for life. entre deux livraisons et entre trois casses, roni tire son coup. parce que le sexe est un exutoire. parce qu’il marque l’épiderme de ses conquêtes pour éviter de se bouffer le sang et parce qu’il vit dans un putain de porno. alors, lorsque lily (re)pointe le bout de son nez, le cœur du délinquant s’emballe. c'est qu'il l'avait presque oublié, cette pote au sourire enchanteur. sa fraîcheur est sans pareille, de même que cette lueur désabusée qui brûle au plus profond de ses iris. cette gamine de seize ans, c’est le diable vêtu d’un short un peu trop court. moue boudeuse, faux-airs de salope, elle a tout pour le faire (encore ?) craquer. peu consciente de ses atouts, elle rampe vers lui à la manière d’un papillon aveuglé par la clarté dévorante d’un lampadaire. lily c’est l’interdit et pourtant, elle comprend bien vite que le texan aime transgresser les règles, qu’elle sera sa proie, sa princesse, sa poupée de chiffon. ils couchent ensemble, une fois, puis deux. il tatoue ses hanches, baise ses reins, sa bouche. la môme réveille le loup. y’a pas d’issues. sex is the answer. l’idylle dure … longtemps ... roni joue les détachés, les infidèles, le connard de première. pourtant, son cœur n’appartient qu’à elle. lily et ses yeux de chat, lily et ses lèvres pulpeuses, lily et ses courbes bandantes. une relation toxique dont ward ne peut plus se passer. ça tourne à l’obsession. il la veut partout, tout le temps. il est insatiable et elle de son côté ... la gamine ne s'enferme dans son mal-être. elle est stupide, parce que pour lui, elle frôle la perfection. what can we do now ? mais voilà, le problème, c’est que lily elle a voulu se la jouer catwoman. pour aider sa famille sans le sou, sûrement. malheureusement, elle est plutôt mal tombée. et même si ses sourires sincères lui défoncent les entrailles à roni, elle a trahi son gang. 15 000 balles, qu’elle a foutu en partie dans son soutif forever 21 rembourré. la totalité d’une cargaison. personne n’a réussi à la gauler alors c’est son père qui a morflé pour elle. ward était là, il a tout vu … il a même participé à la boucherie. c’était dégueulasse à voir. dégueulasse mais nécessaire. la réputation du squad ne doit pas être discutée. la fugueuse est lâche mais son ardoise compte toujours quinze mille dollars à son actif … sans les intérêts. i loved you, i really did lily est repérée quelques semaines plus tard dans une station service. c’est à baton rouge qu’elle a posé ses valises, l'ingénue. roni n’a pas le choix, c’est lui qui doit se taper le sale boulot. au volant d'une vieille chevrolet, il traverse l'état à la recherche de son ange. il a un plan, avec lui, elle ne morflera pas. il paiera sa dette et ils pourront enfin s'barrer. tout les deux. son coeur bat la chamade alors qu'il grimpe quatre à quatre les escaliers du motel, mais voilà, la porte de sa chambre est ouverte. les effets personnels de la gamine traînent au sol et des traces de sang tâchent la vieille moquette. son bourreau a transporté son corps frêle dans la baignoire, pour qu'elle finisse de se vider. le salaud a fait passer ça pour un suicide mais romi sait que cette signature, c'est celle de son boss. il a été devancé. paco savait qu'il n'aurait pas les couilles de la buter alors il s'est chargé de la saigner lui-même. une leçon, un avertissement ... prenez ça comme vous voulez. mais putain, qu'est-ce que ça fait mal. go fuck yourself roni était déjà un lion, mais après ça, y’avait pas assez de mots pour qualifier la rage qui noircissait chaque jour un peu plus son âme. bordel lily … elle aurait mieux fait d’quitter le continent ... il s’est pris une réprimande, puis deux - d’ailleurs, une grande balafre mutile son dos. c’est le jeu lorsque l’on transgresse les règles – avant de se faire « muter » à mount pleasant, à dix mille bornes de là.  dans l’eagle state, c’est la drogue et les diamants qui se commercialisent le mieux. nouveau business, nouveaux paysages, nouveaux partis pour une politique de merde.  


Dernière édition par Roni Ward le Ven 1 Sep - 6:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roni Ward

avatar

Messages : 97
Avatar, © : o'connell, morrigan
Pseudo : spf
Job : bastard, ink master

MessageSujet: Re: ― répertoire de roni ward.    Ven 1 Sep - 6:35

CHAOS


Looking for
(M/F) Intitulé du lien ● Lorem ipsum dolor sit amet
(M/F) Intitulé du lien ● Lorem ipsum dolor sit amet
(M/F) Intitulé du lien ● Lorem ipsum dolor sit amet

Friends and Foes

BABE BLUES ● LIEN Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Donec quis enim rhoncus, egestas arcu id, consectetur nisi. Nulla vel risus laoreet, imperdiet urna vitae, egestas erat. Suspendisse leo nulla, porta at elementum nec, rutrum non diam.
GIA CARSON ● LIEN Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Donec quis enim rhoncus, egestas arcu id, consectetur nisi. Nulla vel risus laoreet, imperdiet urna vitae, egestas erat. Suspendisse leo nulla, porta at elementum nec, rutrum non diam.
AIYA ASHCROFT ● LIEN Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Donec quis enim rhoncus, egestas arcu id, consectetur nisi. Nulla vel risus laoreet, imperdiet urna vitae, egestas erat. Suspendisse leo nulla, porta at elementum nec, rutrum non diam.
PRÉNOM NOM ● LIEN Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Donec quis enim rhoncus, egestas arcu id, consectetur nisi. Nulla vel risus laoreet, imperdiet urna vitae, egestas erat. Suspendisse leo nulla, porta at elementum nec, rutrum non diam.
PRÉNOM NOM ● LIEN Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Donec quis enim rhoncus, egestas arcu id, consectetur nisi. Nulla vel risus laoreet, imperdiet urna vitae, egestas erat. Suspendisse leo nulla, porta at elementum nec, rutrum non diam.
PRÉNOM NOM ● LIEN Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Donec quis enim rhoncus, egestas arcu id, consectetur nisi. Nulla vel risus laoreet, imperdiet urna vitae, egestas erat. Suspendisse leo nulla, porta at elementum nec, rutrum non diam.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

― répertoire de roni ward.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Répertoire des spots de snow kite
» Répertoire des sujets régionaux au long cours
» répertoire des "Float tube"
» Répertoire CAP des Planetjoggeurs
» jeepest

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Two Truths And A Lie :: OUT OF THE FRYING PAN :: Never Have I Ever :: Befriend The Frenemy-