AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

98 membres! Merci à tous! Un sondage a lieu pour le prochain topic commun, rendez-vous par ici: sondage.
Une recherche de staff est active. Rendez-vous ici pour de plus amples informations.

Partagez | 
 

 - smoke in my lungs.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ross Driscoll

avatar

Messages : 35
Avatar, © : jamie dornan. ghost writer (av) grantchestertumblr (gifs) astra (sign)
Pseudo : in waves, tom.
Job : pasteur aux milles et un doutes, conseille ses paroissiens dans la petite église de St. John.

Feuille de personnage
City: Fairview
Contact List:

MessageSujet: - smoke in my lungs.    Dim 27 Aoû - 16:40


[ross driscoll]
take me to church.
nom, prénoms ▪️ À son baptême, un prénom classique et charmant a glissé sur lui comme l'eau bénite sur sa peau blanche de nourrisson.  Il est Ross, comme son arrière-grand-père avant lui, et a hérité du patronyme paternel, Driscoll. âge/date de naissance ▪️ C'était un automne doux, la fin d'un été indien, et les feuilles rougissaient doucement quand il a poussé ses premiers cris. Dernier jour de septembre, le trente, il y a de cela trente-quatre ans. lieu d'origine/nationalité ▪️ La famille est établie à Fairview depuis de nombreuses années, les enfants ont donc tous vu le jour à l'hôpital du comté. Il possède, ainsi, évidemment la nationalité américaine. origine diverse ▪️ Le nom de famille rappelle les racines celtiques d'Irlande, dont Ross se montre particulièrement fier. langues parlées ▪️ En dehors de l'anglais qui est évidemment sa langue maternelle, il comprend et baragouine quelques mots d'espagnol et se plaît, parfois, à montrer qu'il a de bonnes notions en gaélique irlandais, hommage à ses ancêtres. Aussi, s'ils ne le parle pas car il s'agit d'une langue morte, Ross a longuement étudié le latin à l'université. métier/études ▪️ Diplômé en théologie à l'université de Princeton, c'est tout naturellement que Ross a rejoint sa ville natale quand on lui a proposé ce rôle important dans sa congrégation. Il est aujourd'hui un pasteur accompli et respecté parmi ses paroissiens qui, il le déplore fortement, sont malheureusement toujours moins nombreux. revenus financier ▪️ Loin de vivre dans l'opulence, il ne manque de rien et ne tombe pas dans le piège des possessions superficielles. lieu de résidence ▪️ Une petite maison charmante et aux pièces lumineuses, à la barrière blanche et au jardin fleuri, toute proche de l’Église, lui a été attribuée à sa prise de fonction. Elle n'est certainement pas la plus belle de la ville mais il en prend soin et s'y sent bien. orientation sexuelle ▪️ S'il se veut plus ouvert que la plupart de ses collègues religieux vis-à-vis de la question, il n'en demeure pas moins hétérosexuel. Seules les femmes l'hypnotisent et le séduisent. statut civil officiel ▪️ Sa mère se désespère, lui cherche une bonne petite épouse, douce et intéressante, mais il semble entiché de son statut d'éternel célibataire tourné vers Dieu, et Dieu uniquement. nb d'enfants ▪️ Officiellement, aucun. La vérité est enfouie sous de si nombreuses années de faux-semblants qu'il l'oublie parfois lui-même. statut familial ▪️ Fils aîné de professeurs d'université aujourd'hui à la retraite, Ross a surpris par son choix de vie mais fait désormais leur fierté. groupe ▪️ Come on over for dinner. traits de caractères ▪️ Réservé, intuitif, patient, jaloux et possessif, loyal, aussi têtu qu'une vieille mule, paradoxal, cutivé, passionné, réfléchi, abordable et à l'écoute, tempétueux, observateur, intègre, indulgent, routinier, caustique, prudent, diplomate.

you haven't made it until you make it in fairview
(un) Les travaux manuels ne l'effraient pas, il procède d'ailleurs régulièrement à des rénovations dans sa chapelle et il n'est pas rare que des voisins peu dégourdis fassent appel à ses services pour défricher leur jardin maltraité par l'hiver. (deux) Les livres et la généalogie sont deux passions qui le tiennent éveillés tard dans la nuit - il ne dort jamais plus de cinq ou six heures. Ses auteurs préférés sont Charles Dickens et Edgar Allan Poe, mais il aime également les œuvres plus percutantes et scandaleuses d'Oscar Wilde. Quand il n'est pas plongé dans les fictions, il est alors penché sur l'arbre généalogique de la famille et ses recherches le concernant. (trois) Ross est persuadé qu'au Paradis, on écoute exclusivement du jazz, bien conscient que cette idée aurait fait polémique il y a cinquante ans. Son grand-père lui a offert, à ses dix ans, une platine vinyle dont il a pris soin et collectionne, depuis lors, les disques des musiciens qu'il apprécie. (quatre) Sa vie est rythmée de coutumes et d'habitudes : le matin, avant toute autre chose, il court dans les rues, saluant ça et là les passants et fidèles. Puis, il se douche et prend un café - le seul de la journée, fort et sucré à volonté. Après le repas du midi, il lit pendant quarante-cinq bonnes minutes. Le mercredi, en lieu et place de sa lecture, il planche sur le sermon du dimanche, qu'il ne finira que le jeudi en fin d'après-midi après bon nombre de relectures. (cinq) Certains de ses paroissiens l'imaginent sans faille, d'une pureté immaculée, et pourtant il n'en est rien. Ross est un homme. Avec ses vices et ses plus viles défauts. S'il n'a jamais refusé un petit verre de vin, sa consommation d'alcool a augmenté depuis le drame, et il se surprend parfois à boire, seul, un bourbon ou deux (ou trois) dans les heures les plus sombres de la nuit. (six) On s'étonne parfois de son ouverture d'esprit face aux questions de son époque. Ross répondra toujours qu'il n'est qu'un disciple parmi les autres et que sa parole n'est plus sacrée qu'une autre. (sept) Des femmes, il en a connu. Plusieurs mêmes. Ce qui prête à sourire lorsque l'on connaît sa vocation. Il n'estime pas que cela nuise à sa relation avec Dieu mais bien au contraire le rapproche des membres de son Ministère. Il n'ébruite pourtant pas ses relations, elles sont de l'ordre de sa vie privée. (huit) Il y a six mois, Ross a vécu un accident de voiture tragique qui a tué l'un de ses meilleurs amis. Il est celui qui a célébré la messe des funérailles quelques jours plus tard, et tout s'est déroulé si vite qu'il n'en éprouve le contrecoup qu'aujourd'hui. Blessé au plus profond de lui-même, meurtri de voir cette femme devenir veuve si tôt - cette femme qu'il aime inconditionnellement depuis de si nombreuses années - il ne peut se résoudre à lui venir en aide. Plutôt que de se rapprocher d'elle et de lui apporter son soutien, Ross s'éloigne et s'isole. (neuf) Il a un visage très expressif, fronce les sourcils, plisse le nez, soupire ou encore grogne. (dix) Nala, la benjamine de la fratrie, est en réalité sa fille biologique. Tu et enterré pendant de si nombreuses années, ce secret le hante pourtant nuit et jour. Il aimerait pouvoir se confesser, avouer ses torts et lui demander de pardonner ce gamin de seize ans perdu qu'il était, mais craint la réaction de celle-ci.
La pièce baigne dans la teinte rosée du matin qui point. Dehors, Fairview s'éveille peu à peu tandis que le soleil prend place plus haut dans le ciel en chassant l'astre de la nuit. Il est encore tôt mais les habitants se préparent lentement à affronter une nouvelle journée. Dans l'entrée de la petite maison à la barrière blanche et au jardin luxuriant, une porte claque et un sifflement enjoué caresse doucement l'atmosphère. Ross, avachi sur la table de la cuisine, son ordinateur ouvert devant lui (page blanche), se redresse en sursaut. Ses yeux gorgés d'un sommeil court et agité se posent sur la petite silhouette qui le rejoint en marchant si gaiment que l'on dirait qu'elle danse. C'est une petite dame à l'embonpoint naissant, Mme Chambers, la voisine directe et fidèle paroissienne qu'il a engagée pour l'aider aux corvées de la maison. Elle est à la retraite, a perdu son mari il y a seize ou dix-sept ans et ses enfants sont disséminés dans les grandes villes du pays, ne lui rendent visite que pendant les fêtes de fin d'année, aussi s'est-elle entichée immédiatement du nouveau pasteur et lui a proposé ses services. Elle nettoie, récure, et se permet parfois quelques commentaires à propos de tel ou tel sermon. Parfois à propos d'un tout autre sujet. "Regardez-moi ce désordre..." déplore-t-elle en attrapant une assiette sale. "Vous savez de quoi manque cette maison ?" Ross, en s'étirant doucement pour réveiller ses muscles endoloris, tourne des yeux éberlués. D'avance, il devine la réponse qui brûle les lèvres de Mme Chambers. "D'—" "— une femme. Je sais, je sais," ânonne-t-il en mâchouillant un bout de pain de la veille et qu'il a attrapé avant qu'elle ne débarrasse complètement la table. Désespérée de le voir réagir tel un adolescent nonchalant à la question d'avoir une famille, elle s'arrête et le scrute, poings sur les hanches. Ross soutient son regard, sourire amusé pendant à ses lèvres frémissantes. On dirait une mère inquiète pour le vilain canard de sa portée. Véritablement attendri par le souci de sa vieille voisine, il se lève et la rejoint vers l'évier, attrapant au passage un chiffon de cuisine, se met à essuyer la vaisselle qu'elle lui tend une fois rincée. Pendant plusieurs minutes, ils travaillent sans mot dire. Le silence les enveloppe comme une couverture tendre. Ross n'a jamais craint le silence, bien au contraire il le chérit. "Si Notre Seigneur m'avait voulu accompagné, il aurait déjà dressé cette fameuse femme sur mon chemin, vous ne croyez pas ?" Une moue désapprobatrice l'accueille sur le visage de son vis-à-vis qui, un peu brusquement, lui arrache le chiffon des mains. "Balivernes !" D'un geste souple et visiblement entraîné, elle le fouette doucement avec le torchon. "Si Notre Seigneur vous avait voulu seul pour la vie, il vous aurait fait vilain garçon," achève-t-elle en quittant la pièce de son pas dansant. La remarque, bien que pas tout à fait logique, ni même bienséante, selon lui, a au moins le mérite de lui tirer un rire. Alors il rit. Rit pour cacher le malaise. Feindre la vérité. La femme de sa vie, il pensait l'avoir trouvée, jusqu'à ce qu'elle ne s'unisse à un autre. Cet autre homme qu'il aimait comme un frère et qui est mort dans ses bras plusieurs mois auparavant. Sur son visage, le sourire s'efface et une ombre passe, tandis que ses yeux se perdent sur la page infiniment blanche à l'écran de son ordinateur.

catfights, strategies and loosers:
 


Dernière édition par Ross Driscoll le Lun 28 Aoû - 18:00, édité 25 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabbie Smart

avatar

Messages : 229
Avatar, © : lily james, myself.
Pseudo : witchling, clau.
Job : barmaid.

Feuille de personnage
City: Mount Pleasant
Contact List:

MessageSujet: Re: - smoke in my lungs.    Dim 27 Aoû - 16:45

TOM. ET DORNAN.
Je ne suis pas surprise. Bienvenue parmi nous.

_________________
□ living beyond your years acting out all their fears you feel it in your chest.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://twotruths.forum-canada.com
Neomi Storm
✩ there's stars in her eyes and darkness in her soul ✩
avatar

Messages : 60
Avatar, © : crystal reed - freesia, tumblr.
Pseudo : huntress, vendela.
Job : your local disappointment.

Feuille de personnage
City:
Contact List:

MessageSujet: Re: - smoke in my lungs.    Dim 27 Aoû - 17:05

Bienvenue et bon courage

_________________
Two things were always hanging by the tip of her lips: a cigarette and a promise, and all the time she was burning one while breaking the other.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ross Driscoll

avatar

Messages : 35
Avatar, © : jamie dornan. ghost writer (av) grantchestertumblr (gifs) astra (sign)
Pseudo : in waves, tom.
Job : pasteur aux milles et un doutes, conseille ses paroissiens dans la petite église de St. John.

Feuille de personnage
City: Fairview
Contact List:

MessageSujet: Re: - smoke in my lungs.    Dim 27 Aoû - 18:06

Merci vous deux. Superbe forum soit dit en passant. I love you
Et oui, j'ai pense que tu ne serais pas surprise Clau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nala Dunter

avatar

Messages : 10
Avatar, © : Maisie Williams
Pseudo : Maeva

Feuille de personnage
City:
Contact List:

MessageSujet: Re: - smoke in my lungs.    Dim 27 Aoû - 18:11

JUSTE JE T'AIME ENFIN JE CROIS I love you
Bienvenue et j'aime tes choix
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ross Driscoll

avatar

Messages : 35
Avatar, © : jamie dornan. ghost writer (av) grantchestertumblr (gifs) astra (sign)
Pseudo : in waves, tom.
Job : pasteur aux milles et un doutes, conseille ses paroissiens dans la petite église de St. John.

Feuille de personnage
City: Fairview
Contact List:

MessageSujet: Re: - smoke in my lungs.    Dim 27 Aoû - 18:33

Petite soeur.
Merci, j'aime les tiens également. I love you

_________________
❝ lay your ghosts to rest ❞ take my heart off my sleeve, steal the air out of my lungs, they're breathing; blind my eyes and i'll still see. for i am no fool. 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabbie Smart

avatar

Messages : 229
Avatar, © : lily james, myself.
Pseudo : witchling, clau.
Job : barmaid.

Feuille de personnage
City: Mount Pleasant
Contact List:

MessageSujet: Re: - smoke in my lungs.    Lun 28 Aoû - 18:21

Je valide. I love you
Tu as été tagger dans les sujets "calendrier" pour ton anniversaire, et dans le répertoire des métiers. Il ne te reste qu'à demander un logement et te voilà prêt pour le jeux. N'hésite pas à aller flooder. Bon jeu!

_________________
□ living beyond your years acting out all their fears you feel it in your chest.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://twotruths.forum-canada.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: - smoke in my lungs.    

Revenir en haut Aller en bas
 

- smoke in my lungs.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» OK ARCHERY SMOKE
» Moulinet Casting Quantum Smoke SL 151 HPT
» sujet annulé
» Hollywood Little Smoker
» chatons MAINE COON

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Two Truths And A Lie :: OUT OF THE FRYING PAN :: Lies I'll Concealed :: Concealed Secrets-