AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

98 membres! Merci à tous! Un sondage a lieu pour le prochain topic commun, rendez-vous par ici: sondage.
Une recherche de staff est active. Rendez-vous ici pour de plus amples informations.

Partagez | 
 

 save the bees;

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Hart Penrose

avatar

Messages : 55
Avatar, © : claflin (©mine).
Pseudo : belispeak, anaïs.
Job : vet.

MessageSujet: save the bees;   Dim 27 Aoû - 14:30


[harold penrose]
You don’t pass or fail at being a person, dear.
nom, prénoms ▪️ Harold, un hommage à son grand-père. Christopher, en hommage à la patrie. Penrose, un hommage à la jolie petite ville de Fairview dont il parfaitement indissociable. C'est au final par un surnom plutôt rustre et franchement profane qu'il se reconnait, Hart. âge/date de naissance ▪️ Trente ans. Oui, déjà. D'ailleurs, il se demande souvent comment il a pu laisser le temps lui filer comme du sable entre les doigts. Ses s'ouvrent au monde pour la première fois par la matinée d'un certain 22 janvier, accueilli comme le fils prodige qu'il était né pour devenir, dans l'ostentation réservée à celui qui prolongera la lignée. lieu d'origine/nationalité ▪️ Hart, c'est typiquement, tragiquement, le gars d'ici - celui qui rêvera toute sa vie de prendre son envol mais qui restera fermement ancré au sol, boulet à la cheville, sans jamais réellement comprendre pourquoi, sans jamais cesser de rêver d'un ailleurs. originee divers ▪️ Pur produit américain avec les syllabes fluides et satinées du sud pour en attester. Pour les Penrose, le patriotisme est une religion qui est pratiquée dans la révérence la plus pure. Traditionalisme et conservatisme, l'exemple impudiquement standard des WASP fortunés de banlieue, polos fraîchement repassés, Labrador et clôture blanche compris. And God fucking bless America. langues parlées ▪️ Sans compter la langue de Shakespeare, il s'exprime dans un espagnol correct mais c'est surtout avec son russe qu'il impressionne. Une éloquence atypique qui s'explique par un choix de mineure plutôt original. métier/études ▪️ Docteur Penrose, un parmi tant d'autres. Avec un paternel à la tête de l’hôpital de Fairview, sa voie dans la médecine était toute tracée - on lui a offert un stéthoscope en plastique pour son premier anniversaire (la subtilité n'a jamais été le point fort des Penrose). S'il se révèle comme étant le parfait petit descendant dans un premier temps, il divergera du chemin pavé par son père. Plutôt que chirurgien, il choisit de se diriger vers la médecine vétérinaire. Sauveur de Mr Fluffy et de tous ses amis et opérant en zone rurale, il se salit souvent les mains - tant mieux, ça ne lui fait pas peur. La branche est moins révérée et moins bien rémunérée, mais il n'a jamais été à la recherche d'un statut. Il est si épuisé quand il rentre le soir qu'il s'enveloppe dans les bras de Morphée dès que sa tête se pose contre son oreiller, les membres endoloris mais avec la ferme, glorieuse conviction de faire du bien dans le monde. revenus financier ▪️ Plus que confortable, et en plus il aime son métier. Que demander de mieux ? lieu de résidence ▪️ Mount Pleasant pour bien trancher avec la tradition familiale. orientation sexuelle ▪️ Jusqu'à preuve du contraire, hétérosexuelle. statut civil officiel ▪️ Aux dernières nouvelles, fiancé. Sa mère s'en réjouit, lui beaucoup moins. nb d'enfants ▪️ A sa connaissance, aucun (Dieu merci), et aucun en prévision non plus. statut familiale ▪️ réponse ici. groupe ▪️ réponse ici. traits de caractères ▪️ diplomate, anxieux, altruiste jusqu'à l'abnégation parfois, ambitieux, nerveux, prudent (voire rabat-joie selon les dires de certains), érudit, pragmatique, policé, courtois, décidé, responsable, cultivé, secret, discret, compétitif, (relativement) stable, loyal, protecteur, méfiant, moralisateur, meneur, terre à terre, résistant, cyniquement optimiste, rationnel, attentionné, solitaire, loquace, habile, sûr de lui, hypocrite.

you haven't made it until you make it in fairview
[MOODBOARD] / you're gonna go far, kid. Le foyer Penrose est notablement propice à la culture de l'ambition. Elle y pousse fiévreusement, promptement - en effet, toutes les conditions requise à sa prolifération sont rassemblée en nombre. La question n'est donc pas tellement si mais plutôt comment elle se manifestera. Parce que si les Penrose savent exactement comment planter la graine de l’appétit pour l'excellence, il n'ont aucune idée de comment ils sont supposés maintenir un jardin harmonieux. Impossible de prédire si elle s'enracinera comme une jungle luxuriante, ou une saleté de mauvaise herbe qui fera crever toutes les autres plantes du parc. Chez Hart, le potentiel émerge dès la petite enfance. C'est un gamin curieux mais assidu. Il a la soif d'apprendre, un appétit féroce que ses parents sont bien heureux d'incessamment ravitailler. Les sciences, sous toutes leurs formes, en particulier captivent son intérêt et ne cessent de le fasciner. Sur les bancs de l'école, il rayonne, d'une part son excellence académique et de l'autre son attitude exemplaire. Au lycée, il est le président du conseil des étudiants ainsi que celui du club de débat, sociable et responsable avec une cervelle bien huilée entre les deux oreilles. Un bel avenir se dessine déjà alors, au loin. Tu feras de grandes choses. Quand sa lettre d'admission à Stanford arrive à la maison, ses parents sont aux anges, si fiers de leur génie de morveux qu'il la garderont pendue au réfrigérateur tout l'été suivant. Après un cursus pre-med couronné de succès, il est aussitôt enrôlé dans le programme de médecine vétérinaire dont il sort valedictorian. Il ne peut pas le nier, Hart. Il a cette envie bouillonnante de réussir qui est à la fois sa meilleure qualité et son pire défaut. Continuellement, il se donne de nouveaux buts, toujours plus de projets à réaliser. Il sait que s'il s'arrête, il commencera à se putréfier de l'intérieur, comme un requin qui crèverait asphyxié s'il venait à à cesser de nager. Et chaque fois qu'il se plante, il semblerait que la terre se fend sur sous ses pieds. Il ne peut pas se contenter d'une deuxième place tiède. C'est inscrit dans ses gènes, ça coule dans ses veines : la médiocrité n'est pas Penrose. relax nothing is under control. Hart, c'est la surface tranquille d'un lac cristallin. C'est l'immuabilité éternelle d'un massif montagneux. C'est la souplesse de l'eau alliée à la robustesse de la roche. Hart, c'est la stabilité réconfortante, c'est l'impression que dans un monde pris dans une course perpétuelle contre la montre existe encore une forme de certitude. C'est l'assurance feutrée, pondérée et prudente - celle qui a pour but de tendrement rassurer. Hart, c'est l'épaule contre laquelle se reposer un instant, celui qui sera toujours là pour nous rattraper quand on perd l'équilibre. Voila le sentiment général que les autres se font de sa personnalité. Peu se doutent de l'existence de ce tumulte intérieur qui le garde trop souvent éveillé la nuit. A 17 ans, on lui a diagnostiqué un trouble de l'anxiété généralisé. Il s'inquiète, Hart, continuellement, de façon excessive et consciemment irrationnelle. Le doute le prend par les tripes et se loge sournoisement sous ses yeux, à la vue de tous.  Il le sait, qu'il n'a souvent aucune raison de faire une maladie des petites choses de la vie, mais c'est plus fort que lui, et ça lui donne la terrible sensation de n'avoir aucun contrôle sur lui-même. Chaque tracas du quotidien chaque décision d'apparence insignifiante est susceptible de le rendre anxieux au point d'en perdre le sommeil des nuits durant. Les pensées obsessionnelles se succèdent dans sa tête sans qu'il n'ait aucun moyen de les faire taire. who the fuck are you? Toutes ces histoires de "sois toi-même" lui ont toujours parues grotesques car, après tout, comment pourrait-il en être un autre que lui-même ? Et puis, un jour, il se retrouva à rire dans un bar à une blague qu'il ne trouvait même pas si drôle, à partager la compagnie de personnes avec lesquelles il n'avait pas grand chose en commun, à tuer le temps désespéramment fixé sur la montre à son poignet, guettant le moment où la soirée prendrait fin. La prise de conscience le foudroya comme un coup de tonnerre, un tremblement de terre mettant à mal des fondations qu'il pensait pourtant solides. La plus fracassante des réalisations ? L’occurrence était commune. Toute sa vie, il l'avait passée à se limiter, à se forcer des des cases préconçues, dans une zone de confort destinée à rassurer les autres et à les conforter dans leurs familiarité. Etre intelligent, mais pas trop - il ne faudrait pas avoir l'air d'un monsieur-je-sais-tout prétentieux qui prend les autres de haut, on pourrait mettre les gens mal à l'aise. Avoir un avis, mais pas trop ficelé non plus. Et puis, qui s'intéresse vraiment à la politique ? Parlons plutôt du dernier match des Panthers. Sourire, toujours. Relancer la conversation, même si elle ne va nulle part - l'important est de meubler le silence. Surtout ne jamais directement contredire quelqu'un, ça pourrait les forcer à se remettre en question. Combien de fois s'était-il tu de peur de froisser quelqu'un ? Combien de fois s'était-il forcé à prendre part à des mondanités, des discussions vides de sens, et à enterrer son ennui et sa frustration sous une expression conciliante et amicale ? Quel pourcentage de tout cela était lui-même et quel pourcentage était l'influence extérieure ? Qui est véritablement Hart Penrose ? A 30 ans, il n'en a aucune fichtre idée. blood type : golden. Hart a été bâti pour être le gendre idéal. Chacune des des briques le constituant a été minutieusement posée à cet effet : une éducation placée sous le signe de l'assurance discrète mais indéfectible (jamais l'arrogance), le respect des valeurs traditionnelles véhiculées par la société conservatrice, et le culte de l'homme virile responsable sur lequel on peut compter pour fonder une famille. Il est toujours propre sur lui, se montre toujours poli et courtois, possède les bonnes manières d'un gentleman classique, et semble même être équipé d'une touche pour activer ce charme velouté aux accents auto-dérisoires humoristiques sur demande. C'est tout ce qu'on a toujours attendu de lui, et c'est aussi tout ce à quoi il s'est toujours conformé. Ça se résume à ça. doctor dimples. Le célibat de Hart est un sujet de discussion qui fait fréquemment polémique à la table des Penrose, parfois de façon comique-slash-agaçante quand on semble oublier que le principal concerné est généralement aussi assis autour de ladite table. La question sème usuellement la confusion. Monsieur et Madame Penrose ont pourtant engendré un fils au physique raisonnablement avantageux, à la réputation honorable et à la carrière florissante. Pourquoi donc n'avait-il toujours pas de jolie plante pendue à son bras ? Hart n'a pas de réponse à donner. Il n'a jamais vu son statut de célibataire comme handicap jusqu'à que sa famille ne le présente comme quelque chose dont il devrait avoir honte. pets are better than people.  make time for the great outdoors. dust and waves. Myope et pratiquement aveugle sans ses lunettes. ▪️ Possède une mémoire eidétique. ▪️ Chez Hart, quand il est chez lui, un disque tourne en permanence. Parfois, même la nuit. Des mélodies apaisantes et tamisées s'échappent alors par les fenêtres toujours laissées ouvertes. Sa collection de vinyles est d'ailleurs plutôt impressionnante, autant par sa taille que par la variété des opus. ▪️ La passion de la voile lui a été transmise par son père. Dès qu'il en a l'occasion, il sort son bateau pour se laisser voguer au grès vents marins. ▪️ Si beaucoup se voient stressés par les problèmes mathématiques, il y a toujours vu une qualité relaxante. Probablement due au fait qu'il est toujours possible d'y trouver une solution parfaitement rationnelle si on cherche bien, contrairement à la plupart des problèmes du monde réel. ▪️ Très sportif, il ne supporte cependant pas d'être enfermé dans une salle de fitness. Friand de tennis, de randonnée et de nage, c'est souvent au grand air qu'on le trouvera.

catfights, strategies and loosers:
 

_________________
―― a fire kindles in your heart spreading heat through arteries, yet still your hands are frigid.



Dernière édition par Hart Penrose le Ven 1 Sep - 6:11, édité 22 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hart Penrose

avatar

Messages : 55
Avatar, © : claflin (©mine).
Pseudo : belispeak, anaïs.
Job : vet.

MessageSujet: Re: save the bees;   Dim 27 Aoû - 14:30

( they say the wicked grow thorns
but so do the cunning
her smile was entrapment, it was poisoned honey )
Il a senti son regard fauve sur lui toute la soirée. Les prunelles alertes et acérées d'un prédateur à l'affût du moindre de ses mouvements, guettant le moment opportun pour passer à l'attaque. En faire abstraction : la tâche qu'il s'est donné est d'apparence plutôt simple, mais Dieu sait que Scarlet Finch est impossible à ignorer. La gymnastique mentale nécessaire à occulter l'éléphant dans la pièce a monopolisé la quasi totalité de sa concentration, si bien que, à plusieurs moments, il n'a été conscient que de sa revendication à la regarder et de son effort à lui à ne surtout pas le faire (Mr Spencer a dû lui demander trois fois de lui passer la purée de patates douces). Parce que non, niet, hors de question, même pas en rêve, jamais de la vie - Hart refuse de lui accorder une once de son attention, en tous cas visiblement. Pris dans une conversation stérile sur la migration de quelques espèces de volatiles locales (ou alors était-ce la prochaine collecte de fond pour la campagne d'un candidat à la mairie de Fairview ?), il est toutefois bien reconnaissant d'avoir au moins l'air occupé. Il déchante cependant rapidement quand son interlocuteur, interpellé par une connaissance qu'il a reconnue dans la foule, l'abandonne à son triste sort, seul en plein milieu du jardin. Ses iris parcourent l'espace dans un mouvement circulaire - mais où sont les petites commères jaseuses intarissables quand on a besoin d'elles ? Et merde. Il ne lui faut pas longtemps pour entendre le cliquetis caractéristique de ses talons aiguilles (d'ailleurs, sur du gazon, il se demande sérieusement comment) qui approchent dangereusement de son dos. Comme si elle pouvait anticiper son envie de fuir à l'anglaise, elle s'écrie aussitôt : Moment, Penrose. We need to talk. Et re-merde. La tigresse tient sa proie entre ses griffes, prêt à la dépecer. Hart se retourne pour lui faire face. Il adopte une position décontractée, les pieds légèrement écartés et les mains dans les poches. What can I do for you, Scarlet ? Amical, mine policée et sourire languide : il a enfilé les chaussures de Monsieur Parfait à la vitesse de l'éclair, instinctivement et machinalement - c'est seulement dans l'après-coup qu'il prend conscience qu'il est un putain d'automate formaté pour la complaisance. Scar, elle, irradie d'irritation. Elle le toise froidement, port de tête royal et moue désabusée, et ne fait absolument rien pour camoufler l'animosité qu'elle ressent à son égard. Il peut lire la moindre de ses émotions sur son visage - elle le sait, elle en est furieusement fière. Il est ramené à ses 17 ans. Une soirée chez Freddie, les effluves alcoolisées, une cuisine plongée dans la pénombre, le souvenir nébuleux d'une conversation entre deux ennemis de toujours adoucis par la bouteille, une phrase qui s'échappe de ses pulpeuses : je préfère être détestée pour moi plutôt qu'être appréciée pour ce que je ne suis pas. I have an offer for you.

_________________
―― a fire kindles in your heart spreading heat through arteries, yet still your hands are frigid.



Dernière édition par Hart Penrose le Ven 1 Sep - 6:14, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Neomi Storm
✩ there's stars in her eyes and darkness in her soul ✩
avatar

Messages : 60
Avatar, © : crystal reed - freesia, tumblr.
Pseudo : huntress, vendela.
Job : your local disappointment.

Feuille de personnage
City:
Contact List:

MessageSujet: Re: save the bees;   Dim 27 Aoû - 16:04

YOU HOT THING
Bienvenue ma belle

_________________
Two things were always hanging by the tip of her lips: a cigarette and a promise, and all the time she was burning one while breaking the other.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cody Smart

avatar

Messages : 11
Avatar, © : kit harington [av. by valtersen]
Pseudo : stormborn [may]

MessageSujet: Re: save the bees;   Dim 27 Aoû - 16:15

SAMSAM. Excellent choix.
Bienvenue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabbie Smart

avatar

Messages : 229
Avatar, © : lily james, myself.
Pseudo : witchling, clau.
Job : barmaid.

Feuille de personnage
City: Mount Pleasant
Contact List:

MessageSujet: Re: save the bees;   Dim 27 Aoû - 16:21

Ew.
Je te pardonne ta laideur en te disant que t'es d'une beauté fatale.

_________________
□ living beyond your years acting out all their fears you feel it in your chest.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://twotruths.forum-canada.com
Danny Barrera

avatar

Messages : 48
Avatar, © : eiza gonzalez, herselves. (av)
Pseudo : tyrells, arianne.
Job : eagle state deputy sheriff.

Feuille de personnage
City:
Contact List:

MessageSujet: Re: save the bees;   Dim 27 Aoû - 17:31

(T'es arrivé avant moi but idc, i'm a rebel )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hart Penrose

avatar

Messages : 55
Avatar, © : claflin (©mine).
Pseudo : belispeak, anaïs.
Job : vet.

MessageSujet: Re: save the bees;   Lun 28 Aoû - 6:22

@ven,  (garde-moi un lien)
@cody, et kit alors, merci.
@clau, idgi, je suis moche ou pas ?
@ari, haters to the left.

N'hésitez pas si un lien vous dit.

_________________
―― a fire kindles in your heart spreading heat through arteries, yet still your hands are frigid.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joan Gerber

avatar

Messages : 98
Avatar, © : lily collins / av@hershelves.
Pseudo : rivendell, lucie.
Job : creator of her own star-up, part time yoga teacher.

Feuille de personnage
City: Fairview
Contact List:

MessageSujet: Re: save the bees;   Mer 30 Aoû - 8:05

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hart Penrose

avatar

Messages : 55
Avatar, © : claflin (©mine).
Pseudo : belispeak, anaïs.
Job : vet.

MessageSujet: Re: save the bees;   Mer 30 Aoû - 11:00


_________________
―― a fire kindles in your heart spreading heat through arteries, yet still your hands are frigid.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiya Ashcroft

avatar

Messages : 183
Avatar, © : Teresa Seco, (c) cosmic light
Pseudo : Mzelletracy
Job : employée dans une station service

Feuille de personnage
City: Fairview
Contact List:

MessageSujet: Re: save the bees;   Mer 30 Aoû - 18:04

bienvenue sur le forum et bon courage pour ta fiche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olivia Chapman

avatar

Messages : 6
Avatar, © : olsen, morrigan
Pseudo : privet drive, emy
Job : flower shop owner.

MessageSujet: Re: save the bees;   Jeu 31 Aoû - 9:15

même pas encore entamé ma fiche, mais bon sang, cette plume
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hart Penrose

avatar

Messages : 55
Avatar, © : claflin (©mine).
Pseudo : belispeak, anaïs.
Job : vet.

MessageSujet: Re: save the bees;   Ven 1 Sep - 6:21

@aiya, merci bien.
@olivia, ça c'est drôlement gentil, merci beaucoup.

Les derniers jours ont été chargés mais je compte terminer ma fiche dans la soirée. Juste au cas où je n'y arriverais pas, j'aimerais bien demander un petit délai si possible. I love you

_________________
―― a fire kindles in your heart spreading heat through arteries, yet still your hands are frigid.



Dernière édition par Hart Penrose le Ven 1 Sep - 8:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Levi Ashcroft

avatar

Messages : 202
Avatar, © : mdaddario (@nightblood)
Pseudo : river.
Job : writer, talk show host.

Feuille de personnage
City: Fairview
Contact List:

MessageSujet: Re: save the bees;   Ven 1 Sep - 6:45

effectivement, c'est un vrai régal à lire.
bon courage pour ta fiche.
Et pas de problème pour le délai.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joan Gerber

avatar

Messages : 98
Avatar, © : lily collins / av@hershelves.
Pseudo : rivendell, lucie.
Job : creator of her own star-up, part time yoga teacher.

Feuille de personnage
City: Fairview
Contact List:

MessageSujet: Re: save the bees;   Jeu 7 Sep - 4:14

@Hart Penrose Le deuxième délai pour ta fiche a été dépassé. Si nous n'avons pas de nouvelles de toi d'ici deux jours, ton compte sera supprimé. De plus, si jamais tu termines ta fiche, il te faudra changer d'avatar car celui-ci a été pris entre temps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: save the bees;   

Revenir en haut Aller en bas
 

save the bees;

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» dur dur d'etre un new bees...
» Fail save
» Jacobus "Bees" Roux
» il ne save plus quoi inventer
» BEES 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Two Truths And A Lie :: OUT OF THE FRYING PAN :: Lies I'll Concealed :: Exposed Lies-